F1 : la saga des pace cars Mercedes

C’est en 1996 que Mercedes devint fournisseur officiel des pace et medical cars de Formule 1. La première de cordée fut une C36 AMG. Auparavant, la marque variait au fil des courses. La première pace car fut une Porsche 914 en 1973. Il y eut ensuite de tout: de la Fiat Tempra à la Lamborghini Diablo en passant par l’Opel Vectra. Coté Mercedes, ont vit une 300E 3.2 AMG au GP du Brésil en 1987. La C36 de 1996 était flanquée d’une E60 medical car. En 1984, le flying doctor eut plusieurs fois droit à un coupé W123 AMG à moteur V8 ! Les safety cars – on ne dit plus pace cars – sont préparés à l’AMG Performance Studio à Affalterbach: freinage, suspension, refroidissement et échappement sont modifiés et parfois certaines pièces de carrosserie allégées. Outre le gyrophare, les pace cars reçoivent deux écrans TV et un second rétroviseur intérieur. Quatre boutons de couleur permettent au pilote – longtemps Bernd Mayländer, un ex du DTM – de réguler la course selon différentes séquences lumineuses. AMG dériva des versions routières, les célèbres SLK et CLK Black Series. Pour la saison 2018 qui démarre à Melbourne du 22 au 25 mars, l’AMG GT-R devient le safety car le plus puissant de l’histoire avec 585 chevaux, flanqué d’un splendide break C63.

Tous les pace cars Mercedes-AMG : C 36 AMG (1996/97) – CLK 55 AMG (1997/98) – CL 55 AMG (1999/2000) – SL 55 AMG (2001/02) – CLK 55 AMG (2003) – SLK 55 AMG (2004/05) – CLK 63 AMG (2006/07) – SL 63 AMG (2008/09) – SLS AMG (2010 à 2014) – AMG GT S (2015 à 2017) – AMG GT R (2018)


C 36 AMG (1996/97)


CLK 55 AMG (1997/98)


CLK 55 AMG Grand prix du Canada 1999


CL-SL et CLK 55 AMG


SLK 55 AMG


SL 63 AMG sous la pluie à Monaco en 2008


SLS AMG et break C 63 AMG médical


AMG GT R et break C 63 médical (2018)

Michel Tona

Posted in Actualités.