LE X SAUCE BRABUS

AMG, le label de personnalisation maison de Mercedes ne touchera sans doute jamais à la récente Classe X, car développée à partir du Nissan Navarra. Du coup c’est Brabus qui s’y colle, bien après d’autres tuners moins connus.

Mais il y eut un précédent : quand Mercedes dévoilait il y a 4 ans son G63 AMG 6×6, le sorcier de Bottrop s’empressait d’en décliner une version 700 chevaux. Là, avec la Classe X on joue plus petit. Le premier pickup Mercedes de grande série – il y a eu auparavant des pickups Unimog, G et aussi une poignée de Classe E W115 (en Argentine) – est pour le moment seulement disponible en quatre cylindres. Ce 2.3 dci qui « anime » aussi l’utilitaire Renault Master n’a rien de sportif. En passant par la case Brabus, sa puissance passe de 190 à 211 chevaux grâce à un léger chiptuning. De quoi patienter avant l’arrivée du gros V6 Mercedes de 258 chevaux dans la gamme officielle. Que les magiciens de Bottrop sauront à n’en pas douter dresser jusqu’à 300 équidés.

Côté esthétique, ce X à la calandre « ornée » du célèbre double B – initiales de Bodo Buschmann le fondateur qui vient de nous quitter – chausse du 20 pouces et arbore une rampe de feux à LED au-dessus du pare-brise et quatre sorties d’échappement. Comme à l’habitude, le client pourra rester sur la sellerie Mercedes ou opter pour les riches et olfactifs cuirs Conolly de la maison Brabus disponibles en une infinité de coloris.
Fidèle à la philosophie maison, ce tuning se la joue discret, aux antipodes des Classe X revisités par les plus téméraires Prior Design,Pickup Design ou Carlex…

Michel Tona
Photos : Brabus

Posted in Actualités.