GRAND PRIX D’ALLEMAGNE 1928

C’était il y a 90 ans. Le circuit du Nürburgring avait été étrenné l’année précédente par un Grand Prix servant d’épreuve inaugurale. Mais les véritables courses, les ADAC Eifelrennen, ont commencé en 1928.

Texte : François Lescoup – Photos : Daimler AG

La première course d’importance organisée sur le nouveau circuit du Nürburgring est le Grosser Preis von Deutschland für Sportwagen, le Grand Prix d’Allemagne de Voitures de Sport. Il est dirigé par l’Allgemeiner Deutscher Automobil-Club, la fédération des automobile-clubs allemands, qui organise les ADAC Eifelrennen, les courses de l’Eifel.
Après ce cours d’allemand, voici les faits : nous sommes en juin 1928 et le Nürburgring n’est pas la seule nouveauté car Mercedes-Benz vient de présenter sa Super Sport, le type 710 SS, plus puissant que le type S sorti l’année d’avant. Cette voiture est une GT avant l’heure puisque ce concept d’automobile rapide pour la route et le circuit n’existe pas encore. Ces types S ou SS permettent d’aller faire les courses en ville en semaine et de gagner une course sur circuit le dimanche !
La Super Sport est équipée d’un six cylindres de 7 100 cm3 donnant 180 ch… et même 250 ch avec le compresseur en marche. C’est Ferdinand Porsche qui a développé la technique des compresseurs mécaniques chez Mercedes-Benz, appliquée à de gros moteurs montés sur des châssis simples et solides mais lourds, genre wagons de chemin de fer… Avec une carrosserie pourtant légère, l’ensemble – sans le moteur – atteint déjà les 1 300 kg. Mais, on va le voir, la puissance est supérieure à celle développée par les concurrents et ces voitures, bien pilotées, vont gagner tant sur circuit qu’en course de côte.

Lire la suite dans le numéro #44

Posted in Articles.