LE ROADSTER R129 A 30 ANS !

2019-04-14T22:24:04+01:00mars 28th, 2019|

Le roadster SL présenté à Genève en 1989 bénéficie, à sa naissance, de beaux atouts. Bruno Sacco au crayon et c’est l’élégance même sur quatre roues. Cette finesse, qui masque les innovations techniques du modèle, fera qu’en douze ans, seules quelques modifications vont séparer ses trois phases.

Texte : Gilles Baillon – Photos : Daimler AG

Phase 1 : 1989–1992

Mars 1989 : succédant aux 237 000 exemplaires de SL R107 vendus en dix-huit ans, le nouveau SL fait tourner les têtes au Salon de Genève. Trois versions : 300 SL (six cylindres 12 soupapes, 190 ch, non importé en France), 300 SL-24 (six cylindres 24 soupapes, 231 ch) et 500 SL (V8, 326 ch). Seules les versions six cylindres sont disponibles en boîte manuelle.
Septembre 1989 : la 300 SL-24 reçoit l’option boîte automatique à cinq rapports au lieu de quatre.
Juillet 1992 : lancement de la 600 SL à moteur V12 de 394 ch.
Juin 1993 : changement d’appellation. Le matricule suit désormais la classe du modèle : la 500 SL devient SL 500. Les 300 SL et 300 SL-24 sont remplacées par les SL 280 (193 ch) et SL 320 (231 ch). AMG présente la SL 60 AMG de 381 ch.

Lire la suite dans le numéro #45