Après le « sauvetage » de la C43 AMG qui roule et coule désormais des jours paisibles en Vendée avec Alain, le premier lecteur d’Étoiles Passion à avoir « dégaîné » au printemps dernier, c’est au tour de cette belle 600 SL à l’histoire étonnante de reprendre vie.
Son histoire ? La voici…

Texte : Gilles Baillon – Photos : Daimler AG

En octobre 2017, l’ami Jean- Pierre, éminent collectionneur et connaisseur des Ferrari, me dit que qu’il a acheté deux autos dans une succession et que le notaire a insisté pour qu’il prenne également la troisième, qui n’avait pas roulé depuis des années.
Renseignements pris, Jean- Pierre s’est aperçu qu’il s’agissait d’une première main, cédée par un père à sa fille avant de disparaître. On ignore si celle-ci s’est ensuite servi de la voiture, mais l’on sait, en revanche, d’après ses papiers, que la carte grise est bien passée entre deux personnes du même nom. Et que ceci a eu lieu dans un village de 600 habitants de la Vienne.
Une fois les autos achetées – et avec cette 600 dont il ne voulait pas sur les bras – Jean-Pierre a demandé au concessionnaire Mercedes local un devis pour la remise en route. Il a démonté pas mal de pièces et réalisé que peu de choses fonctionnaient encore. Boîtiers électroniques, relais… Il y aurait sans doute pas mal de travail pour la remettre en route puisque le devis s’élevait à plus de 12 000 € ! On estime alors que la voiture n’a pas roulé depuis environ quatre ans. Pourtant, au premier coup de démarreur, avec une nouvelle batterie, la belle s’est ébroué ! Une première bonne nouvelle suivie d’autres, un peu moins bonnes.

Lire la suite dans le numéro #45