Au milieu des années 1930, les Mercedes-Benz W29 font l’image de la marque avec les modèles 500 et 540 K, particulièrement en roadster. Mais quelques grands coupés pointent leur long capot. Ce genre de carrosserie fermée, à deux portières, deux glaces et deux ou quatre places n’apparaît qu’à cette époque car c’est le moment où l’industrie automobile maîtrise la carrosserie des conduites intérieures.

Texte : François Lescoup – Photos : Daimler AG

1999-2006 - CLASSE CL

Mercedes- Benz va développer ces belles carrosseries avec l’une des meilleures automobiles routières dès 1951 : le coupé 300 S. Elle compte parmi les voitures les plus rapides de son temps. Et quel luxe sous ses lignes arrondies rappelant l’avant-guerre ! On trouve ensuite un grand classique des années 1960, le coupé W111 avec ses différents moteurs, puis le SLC R107 des seventies et, enfin, le C126 à l’élégance classique, en 1981, pour arriver au mal-aimé : le C140 des années 1990, sans doute trop imposant car son dessin est quasi-parfait. Le suivant appartient aussi à la Classe CL : c’est le fin et long C215, arrivé il y a déjà vingt ans. Ce beau coupé, présenté en mars 1999 au Salon de Genève, surprend par ses quatre phares séparés – on les verra sur d’autres modèles -, son long capot moteur plutôt plat, son habitacle bien dégagé pour un coupé et cette arche de vitre remarquable qui est encore reprise aujourd’hui !

Lire la suite dans le numéro #46