Après la flambée qu’a connu le marché jusqu’en 2018, les prix sont redevenus plus réalistes. Chez les vendeurs, chez les restaurateurs, chez les marchands et même chez les rêveurs que nous sommes tous !

Par Laurent Escoula – Photo Pascal Dro

LE BON MOMENT POUR AGIR

L’idée de ce sujet est née de conversations successives avec les partenaires d’Étoiles Passion lors du salon Rétromobile en février dernier. Sur place, la plupart des grands acteurs du marché des belles Mercedes anciennes se rejoignaient sur un point : la folie spéculative des années passées était bien terminée. Avant, même les autos moyennes ou en mauvais état se vendaient cher. Les restaurateurs affichaient des délais de livraison supérieurs à dix-huit mois et personne ne semblait trouver à y redire. Il est vrai que les belles Pagodes ont un charme fou, que les femmes autant que les hommes les adorent, que le choix de motorisations – 230, 250 ou 280 – n’est pas aussi important que sur d’autres modèles et qu’elles sont de plus en plus dans l’air du temps.

Lire la suite dans le numéro #47