" UN HOBBY QUI DÉVORE MON TEMPS "

Tennisman de talent, gestionnaire de fortune de profession, hédoniste notoire, citoyen de l’île merveilleuse de Key Biscayne en Floride, Rafael Moreno n’avait pas besoin d’une autre passion pour vivre heureux. Jusqu’au jour où le virus des Mercedes-Benz est (re)passé par là…

Par Rafael Moreno

Je n’avais pas de vocation particulière dans ce domaine. J’avais vécu entre le Maroc, où je suis né, la Colombie de ma maman et Madrid, pays de nos aïeux européens. Après le Bac, je suis entré à l’université, à Madrid, avant de rejoindre, en programme d’échange, l’École Supérieure de Commerce de Pau. Et si mes études là-bas me destinaient à une carrière dans le marketing ou la finance, c’est également une terre de course automobile, avec un Grand Prix annuel au cœur de la cité qui occupe la ville des mois durant… et suscite pas mal de vocations automobiles.

Lire la suite dans le numéro #48