Stirling Moss, le plus grand champion sans couronne, la plus chouette légende du sport automobile, vient de nous quitter à l’age de 90 ans.

Par Pascal dro

Beaucoup de choses avaient été dites sur Stirling Moss, qu’il faisait payer ses interviews, qu’il voulait toujours gagner des sous, pour tout ce qu’il faisait. Et bien il faut aussi savoir que jamais il ne nous a rien demandé, que les 3 ou 4 fois que nous avions eu la chance de bavarder avec lui, il était toujours disponible, simple et sympa. Reste que, il avait cessé de piloter en 1962 (de mémoire), qu’il n’avait couru en Formule 1 que durant une dizaine d’années, sans gagner ce que Fangio (dont il avait été trois fois le dauphin) gagnait. Et que ses sources de revenus, de 1962 à 2020 ne se trouvaient que dans les pubs et les apparitions commerciales qu’il réalisait. Mais bon, pour quelques minutes sur notre stand de Rétromobile, pour le thé à Melbourne, au cours des années 2000, et chaque fois que c’était possible, il était là, et sympa. Et quel personnage, avec ses bijoux en or, son humour et son amoureuse apprêtée, il était un personnage génial, et représentait une époque que nous adorons tous.
Godspeed Stirling.

Photos Daimler AG – Global Communications Mercedes-Benz Cars