La Mercedes-Benz C111

La première C111 fait son apparition à Francfort en 1969. Quelques mois plus tard, à l’occasion du salon de Genève de 1970, Mercedes-Benz dévoile la C111 II avec l’ambition de remplacer la mythique 300 SL, fleuron incontesté de la marque.

Mercedes-Benz C111
Par rapport à la première C111, Mercedes a encore affiné son travail, avec une aérodynamique encore plus soignée (Cx de 0.325), et une amélioration de quelques détails comme la visibilité arrière. Le compartiment moteur, en position centrale arrière, abrite un moteur central Wankel, mais avec non plus trois mais quatre rotors. Ces quatre unités de respectivement 600 cm3, peuvent fournir 345 ch et 392 Nm et ainsi propulser l’engin de 0 à 100 km/h en seulement 4″8, pour une vitesse maximale de 300 km/h.

Mercedes-Benz C111 Portes ouvertes

Mercedes-Benz C111 Intérieur et bloc moteur

Présentée en livrée orange, seventies obligent, la C111 est accueillit avec enthousiasme, puisque certains clients n’hésitent pas à passer commande alors même que Mercedes n’a pas encore confirmé sa commercialisation, et encore moins annoncé de tarif…

Mercedes-Benz C111 Campagne publicitaire

Malheureusement, la crise pétrolière des années 1970 et les réglementations anti-pollution se durcissent. La C111, équipée d’un moteur Wankel très polluant ne semble alors plus adaptée. C’est ce qui va précipiter la fin du projet et la descendante de la digne 300 SL reste alors dans les tiroirs. Il faudra attendre 2003 pour que la Mercedes-Benz SLR, produite à moins de 1800 exemplaires, prenne finalement sa place.

Laurent Escoula

Posted in Actualités.