L’éclairage du futur selon Mercedes-benz

Fruit du développement du système d’éclairage embarqué dans ses modèles, Mercedes-Benz proposera dans un avenir proche une nouvelle solution Haute Définition baptisée Digital Light.

L'éclairage du futur Mercedes-benz
Les technologies d’éclairage n’ont pas fini d’évoluer. Avec l’apport des LED, l’industrie automobile a amélioré non seulement la puissance, mais aussi « l’intelligence » de l’éclairage.
La technologie MultiBeam de Mercedes permet notamment de rester en plein phares sans éblouir les autres, grâce à une matrice dynamique capable de s’occulter partiellement dans la direction des autres véhicules. Ajoutez à cela un faisceau adaptatif en fonction de la trajectoire et du type de route (et donc de la vitesse), et vous obtenez des phares « intelligents ».

Mercedes-benz L'éclairage du futur
Malgré tout, la technologie Multibeam a ses limites ( selon Mercedes ), et notamment la précision. En effet, la matrice demeure d’une densité moyenne, avec seulement quelques dizaines de LED par phare (au mieux, 84 LED par projecteur sur la dernière Classe E). Résultat, certaines zones sont inutilement occultées, et la vision s’en trouve légèrement altérée.
« Avec la technologie Digital Light, nous pouvons corriger ce problème. En choisissant d’ajouter un module miroir composé de 1 million de facettes, gérées chacune de manière indépendante on obtient un éclairage de 2 millions de pixels (les deux projecteurs additionnés) de très autre précision, permettant d’éteindre l’éclairage dans la direction du visage d’un piéton par exemple afin de ne pas l’éblouir».
De la même manière, cette précision pourrait permettre aux phares de se comporter comme des vidéoprojecteurs, et de projeter des images, indications ou signalisations directement sur la chaussée. Ainsi, il serait possible pour les projecteurs de dessiner un passage piétons virtuel, ou d’afficher les informations de navigation sur le bitume.

L'éclairage du futur Mercedes-Benz
Pour parvenir à un tel résultat, les ingénieurs Mercedes ont poussé très loin le principe de miniaturisation. Chaque miroir, composé d’1 million de facettes réversibles, ne dépasse pas le centimètre de largeur. Le module total, contenant entre autre un processeur par projecteur, ne mesure que quelques centimètres carrés de surface.


Avant de pouvoir profiter de cette technologie, il faudra patienter quelques années. Rendez-vous pris pour la prochaine génération de Classe S attendue en 2020 ?

Laurent Escoula

Posted in Actualités.