LE BREAK EST UN TYPE DE VÉHICULE QUI, CHEZ MERCEDES, S’EST FAIT LONGTEMPS ATTENDRE. ON NE COMMENÇA À EN VOIR QUE DANS LES ANNÉES 1950 SUR BASE DE 170 V. PUIS VINRENT DES MODÈLES PONTON ET D’AUTRES RÉALISÉS SUR DES CHÂSSIS COQUES LIVRÉS PAR L’USINE AUX CARROSSIERS BINZ, MIESSEN OU HÄGELE.

Texte : Hubert Baradat – Photos : Daimler AG et D.R.

Il arrive dans la décennie suivante, avec la gamme Heckflosse, sous la forme d’un 220 SE shooting brake proposé par Jacques Coune, carrossier belge de renom. La voiture est superbement présentée, mais le seul exemplaire disparaît vite ; il se trouverait actuellement aux États-Unis.
Heureusement, un autre break est présenté par l’industriel belge IMA (Importateur de Moteurs et d’Automobiles) de Malines, lors du Salon de Bruxelles fin 1964.

Lire la suite dans le numéro #51